Lou

  • : Libellus
  • Libellus
  • : Un bloc-notes sur la toile. * Lou, fils naturel de Cléo, est né le 21 mai 2002 († 30 avril 2004).

Recherche

l'heure à Lushan

France + 7 heures

 

Archives

pour mémoire

Survival

 

Uncontacted tribes

 

Un lien en un clic sur les images.

29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 00:15
Caetano Veloso / Gilberto Gil / Two Friends, one century of music

Caetano Veloso / Gilberto Gil / Two Friends, one century of music, Sony music (2 CD, 1 DVD), 2016

Caetano Veloso / Gilberto Gil / Two Friends, one century of music

Deux amis liés dans la mouvance de la samba et de la bossa nova depuis cinquante ans – un siècle à eux deux.

 

Gilberto Passos Gil Moreira, Gilberto Gil, né le 26 juin 1942 à Salvador de Bahia, est un musicien, compositeur, interprète brésilien – ancien ministre de la Culture au gouvernement Lula da Silva, entre 2003 et 2008.

 

Caetano Emanuel Viana Teles Veloso, Caetano Veloso, né le 7 août 1942 à Santo Amaro da Purificação dans l'Etat de Bahia, est un musicien brésilien parmi les plus populaires – João Gilberto a dit à propos de la contribution de Caetano à la musique brésilienne : « il a ajouté une dimension intellectuelle à la musique populaire brésilienne »,

 

Caetano Veloso / Gilberto Gil / Two Friends, one century of music, Sony music (2 CD, 1 DVD), 2016

 

Une merveille ! Chantons et dansons sur un rythme lent, loin des rythmes barbares, malgré les rythmes fous. La fête est dissociée du bruit.

 

Caetano Veloso & Gilberto Gil, Coração vagabundo, in album Two Friends, one century of music, Sony music (2 CD, 1 DVD), 2016

 

Partager cet article

Repost0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 01:15
Jordi Savall, Les Eléments : Tempêtes, Orages & Fêtes Marines

Jordi Savall, Les Eléments : Tempêtes, Orages & Fêtes Marines – Locke, Marais, Rameau, Rebel, Vivaldi, Telemann – 1674-1764, Le Concert des Nations, dir. Jordi Savall, Alia Vox, 2016

Jordi Savall, Les Eléments : Tempêtes, Orages & Fêtes Marines

Jordi Savall, Les Eléments : Tempêtes, Orages & Fêtes Marines

 

Ecoutez !

 

Partager cet article

Repost0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 01:15
Romanus Weichlein, Opus 1, 1695

Romanus Weichlein, Opus 1, 1695, Ensemble Masques, dir. Olivier Fortin, Alpha Classics/Outhere, 2014/2015 – Illustration de couverture : Sébastien Stoskopff, Nature morte à la carpe (détail), XVIIe siècle

Romanus Weichlein, Opus 1, 1695

Olivier Fortin, direction, clavecin, orgue – Mélisande Corriveau, Kathleen Kajioka, Sophie Gent, Tuomo Suni, Benoit Vanden Bemden et Skip Sempé pour les pièces à deux clavecins

Romanus Weichlein, Opus 1, 1695

Georg Matthäus Vischer, L’abbaye de Lambach, 1674

 

Andreas Franz Weichlein est né à Linz le 30 novembre 1652. Il devient moine bénédictin à l'abbaye de Lambach en 1671 sous le nom religieux de Romanus. En 1673, après la soutenance de sa thèse, Theses physicae de causis sorporis naturalis, il est reçu docteur en philosophie. Ses études musicales doivent peut-être à Heinrich Biber dont il est proche. Il est mort du typhus en 1706.

 

Célèbre en son temps, il est très peu connu aujourd'hui.

 

Ecoutez ! Virtuosité, délicatesse, lumière – avec l'ensemble Masques.

 

Romanus Weichlein, Encaenia musices, opus 1, 1695, Sonata III in A Minor – Passacaglia, Passacaille, Ensemble Masques, dir. Olivier Fortin

 

Partager cet article

Repost0
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 01:15
Lakhdar Hanou Ensemble, Ne fût-ce qu'en Chine

Lakhdar Hanou Ensemble, Ne fût-ce qu'en Chine, Absilone/Socadisc, 2015 – Illustration de couverture : Léon Belly, Pèlerins allant à La Mecque, 1861, Musée d'Orsay

 

« Recherchez le savoir ne fût-ce qu'en Chine. » serait un Hadith du Prophète Muḥammad.

 

L'oudiste Lakhdar Hanou reprend la route de la soie, au fil des rencontres, en nous proposant des compositions originales inspirées des poètes de l'Orient.

 

Ecoutez.

Lakhdar Hanou Ensemble, Ne fût-ce qu'en Chine

Jiang Nan

 

Jiang Nan, Yu Fen Fen (雨纷纷), la bruine, petite pluie très fine, in Lakhdar Hanou Ensemble, Ne fût-ce qu'en Chine, 2015

 

Lakhdar Hanou Ensemble, Ne fût-ce qu'en Chine, 2015

Lakhdar Hanou : direction artistique, composition, oud / Raphaël Sibertin Blanc : violon / Yves-Marie Berthou : percussions / Bastien Mercier : violoncelle / Philippe Noguera : guitare flamenca / Jiang Nan : composition, guzheng (cithare sur table de Chine) / Suzanne Abdal-Hadi : percussions et chant / Sofiane Saïdi : chant et sont invités sur le projet : Michel Raji : danse / Ines Bessaad : Chœurs

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 01:15
Quatuor Modigliani, Dvořák - Bartók - Dohnányi

Quatuor Modigliani, Dvořák - Bartók - Dohnányi, Mirare, 2015

(Philippe Bernhard et Loïc Rio aux violons, Laurent Marfaing à l'alto, François Kieffer au violoncelle)

 

Antonín Dvořák, Béla Bartók, Ernő Dohnányi ont voyagé dans les musiques populaires entre la Bohême (Antonín Dvořák, Quatuor à cordes n° 12 en fa majeur, opus 96, Américain, dont les Modigliani donnent ici une version magnifique), la Hongrie (Béla Bartók, Quatuor à cordes n° 2 en la mineur, donné en juste ton par les interprètes) et l'Ouest au-delà des mers (Ernő Dohnányi, Quatuor à cordes n° 3 en la mineur, opus 33, une œuvre qui réunit les deux continents, dans une interprétation enjouée).

 

Écoutons le 3e et dernier mouvement de l'œuvre de Ernő Dohnányi.

 

Ernő Dohnányi, Quatuor à cordes n° 3 en la mineur, opus 33, Vivace giocoso – Quatuor Modigliani, Dvořák - Bartók - Dohnányi, Mirare, 2015

 

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 01:15
Géraldine Laurent, At work – une force intranquille

Géraldine Laurent, At work, Gazebo/L'Autre Distribution, 2015

 

Géraldine Laurent, née en 1975, a d'abord étudié le piano classique, puis le saxophone, au conservatoire de Niort, sa ville natale. Elle travaille alors avec Robert Boillot et Floris Nico Bunik. En 1999, elle commence à sa produire sous son nom et dans différentes formations avec notamment Charles Bellonzi, Christophe Joneau, Antoine Hervier. Elle participe également à des projets en danse contemporaine (en 2003-2004, avec la compagnie Ballets Atlantiques Régine Chopinot). En 2005, Géraldine fonde le Time Out Trio avec Yoni-Zelnik (contrebasse) et Laurent Bataille (batterie). Salué par la critique et le public, le groupe se produit dans de nombreux festivals en France ou à l’étranger.

A partir de 2008 , Géraldine Laurent intègre le label Dreyfus Jazz (Sony BMG) chez qui sort son premier disque, Time Out Trio, puis Just Jazz quartet, avec Aldo Romano, Henri Texier et Mauro Negri. En 2010 sort, toujours chez Dreyfus Jazz, son deuxième disque Around Gigi. En 2015, elle enregistre son troisième opus en leader, le quartet At Work, Gazebo/L'Autre Distribution, avec Paul Lay au piano, Donald Kontomanou à la batterie et Yoni Zelnik à la contrebasse.

 

Géraldine Laurent, At work, 2015

 

Compositions fortes, relectures audacieuses – Jobim, Monk, Mingus.

Géraldine Laurent mêle, pour notre bonheur, audace, sûreté rythmique, sensibilité.

Une aventureuse, comme on aime.

 

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 01:15

 … en ce commencement d'une nouvelle année.

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri – une féérie pour la joie...

Robert Schumann, Vienne, 1839 – lithographie de Joseph Kriehuber

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri – une féérie pour la joie...

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri, 1843 – London Symphony Orchestra, dir. Simon Rattle, LSO Live, 2015 (livret en allemand et en anglais seulement)

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri – une féérie pour la joie...

Simon Rattle, 2015

 

Das Paradies und die Peri (Le Paradis et la Péri), op. 50, est un « oratorio profane pour la joie », ainsi que le définissait Robert Schumann. Il fut créé le 4 décembre 1843 à Leipzig.

 

L'œuvre est conçue pour un orchestre symphonique, neuf solistes et un chœur mixte.

Le livret vient de Lalla Rookh, un chant d'inspiration orientale de Thomas Moore, paru en 1817 et traduit par Emil Flechsig.

La Péri (une fée en persan), fille d'un ange déchu et d'un mortel, veut rejoindre le paradis dont elle a été exclue en raison de ses origines. Pour ce faire elle doit apporter à l'ange le bien que le ciel convoite le plus : la dernière goutte de sang d'un guerrier et le dernier soupir d'une jeune fille sont refusés par l'ange. Lorsqu'elle lui apporte la larme de repentir d'un criminel qui l'a versée en se souvenant de l'innocence de son enfance, elle est admise aux portes du paradis.

 

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri, 1, 9 – l'ange refuse le premier présent, celui du sang.

 

Robert Schumann, Das Paradies und die Peri, 3, 9 – l'ange agrée le troisième présent, larme d'un repentir, souvenir de l'innocence d'une enfance, la Peri exulte de joie : Freude !

 

D'aucuns diraient que la voix de Sally Matthews est parfois fragile. Qu'importe ! L'émotion est toujours là. Les voix sont magnifiques, l'ensemble est féérique.

 

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 01:15
Rose Bacot, psaume 127, in album Chants des Montées

Rose Bacot – aquarelle peinte par Juliette, sa fille

 

« En tant que chrétienne et musicienne, je me suis sentie appelée à mettre mon expression musicale au service de ma foi, et en particulier d’une meilleure compréhension de notre héritage juif. J’aime utiliser cette musique klezmer en commentaire d’un texte, soit tiré de la tradition si riche des contes juifs, soit tiré de la Bible (notamment les psaumes) alternant ces deux formes de parole, qui s’éclairent et se complètent alors mutuellement. C’est pour moi une joie de jouer cette musique d’une part dans différents lieux publics (écoles, centres culturels, festivals, médiathèques…), d’autre part devant des communautés chrétiennes mais aussi des communautés juives. »

Rose Bacot

 

Rose Bacot, psaume 127, in album Chants des Montées

 

Antonio Vivaldi, Nisi Dominus, largo, int. Andreas Scholl, contre-ténor

 

Partager cet article

Repost0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 01:15
Félicien David, Herculanum – en flammes

 Félicien David, Herculanum (opéra en 4 actes créé à l'Opéra de Paris le 4 mars 1859), Flemish Radio Choir, Brussels Philarmonic, dir. Hervé Niquet, int. : Karine Deshayes, Véronique Gens, Edgaras Montvidas, Nicolas Courjal – Palazzetto Bru Zane, 2015 

Félicien David, Herculanum – en flammes

Pierre Guillaume Metzmacher, Félicien César David, d'après une peinture de Vincent Vidal, XIXe siècle, Bibliothèque nationale de France.

Félicien César David, né à Cadenet le 13 avril 1810 et mort à Saint-Germain-en-Laye le 29 août 1876, est un compositeur français.

Félicien David, Herculanum – en flammes

Maison habitée par les Saint-Simoniens, rue de Ménilmontant, n°145

 

A sa sortie du Conservatoire, au mois de décembre 1831, sans avoir obtenu de prix, David, poussé par le peintre Justus, se convertit aux doctrines de l’école saint-simonienne et devint bientôt un des fidèles de la rue Monsigny et plus tard de l’abbaye de Ménilmontant. Ce fut une chance heureuse pour le musicien, à l’heure où l’isolement et la pauvreté amènent le découragement, de rencontrer un groupe d’esprits généreux, enthousiastes et fraternels.

Félicien David, Herculanum – en flammes

Herculanum, squelettes sous la cendre (photographie : BobFog)

 

Herculanum, ville romaine de la région de Campanie, fut détruite par l'éruption du Vésuve en l'an 79 ap. J.-C. Conservée sous sa gangue volcanique, elle fut découverte au XVIIIe siècle par les Bourbons qui régnaient sur Naples. Une petite cité, quatre mille habitants, à côté de Pompéi.

Félicien David, Herculanum – en flammes

Herculanum, lit calciné (photographie : AlMare)

 

Éruption volcanique, colère de Dieu, sous la direction enflammée d'Hervé Niquet.

 

Tout s'effondre sous les cendres, le spectacle est magnifique.

« Je ne crois pas qu'on ait rien fait à l'opéra de plus magnifique que la mise en scène d'Herculanum », écrivait Berlioz, le 12 mars 1859, dans son compte rendu de la création.

 

Félicien David, Herculanum, Flemish Radio Choir, Brussels Philarmonic, dir. Hervé Niquet, 2015

 

Le livre est riche, la partition est là. La version de concert, faute de spectacle, demande un peu d'imagination. Et la prononciation, certes enflammée, est bien flamande.

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 01:15
Splendeurs & misères, Images de la prostitution, 1850-1910

Splendeurs & misères, Images de la prostitution, 1850-1910, Musée d'Orsay, Flammarion, 2015 – Illustration de couverture : Henri de Toulouse-Lautrec, Au Moulin Rouge (détail), 1892-1895

 

Exposition temporaire : Paris, Musée d'Orsay, 22 septembre 2015-17 janvier 2016 ; Amsterdam, Van Gogh Museum, 19 février- 19 juin 2016.

 

Première grande manifestation consacrée au thème de la prostitution, cette exposition tente de retracer la façon dont les artistes français et étrangers, fascinés par les acteurs et les lieux de ce fait social, n'ont cessé de rechercher de nouveaux moyens picturaux pour en représenter réalités et fantasmes.

De L'Olympia de Manet à L'Absinthe de Degas, des incursions dans les maisons closes de Toulouse-Lautrec et Munch aux figures audacieuses de Vlaminck, Van Dongen ou Picasso, l'exposition s'attache à montrer la place centrale occupée par ce monde interlope dans le développement de la peinture moderne. Le phénomène est également appréhendé dans ses dimensions sociales et culturelles à travers la peinture de Salon, la sculpture, les arts décoratifs et la photographie. Un riche matériau documentaire permet enfin d'évoquer le statut ambivalent des prostituées, de la splendeur des demi-mondaines à la misère des « pierreuses ».

Splendeurs & misères, Images de la prostitution, 1850-1910

Edouard Manet, Olympia, 1863

La main cache le chat, le chat noir lève la queue.

Splendeurs & misères, Images de la prostitution, 1850-1910

Edgar Degas, L'Absinthe (Dans un café), 1875-1876

Les tables n'ont pas de pieds.

 

Le musée vous informe que certaines des oeuvres présentées dans l'exposition sont susceptibles de heurter la sensibilité des visiteurs (et tout particulièrement du jeune public).

Splendeurs & misères, Images de la prostitution, 1850-1910

Henri de Toulouse-Lautrec, Répertoire d'Eugénie Buffet, Paul Rosario, paroles, Georges Marietti, musique, Pauvre pierreuse, 1893

 

Paul Rosario, paroles, Georges Marietti, musique, Pauvre pierreuse, Michèle Bernard, interprète, in album De la rue au cabaret : Les grands auteurs du XIXe siècle, EPM, 1994

 

Du lourd, de l'excellent, de précieuses œuvres. Une grande exposition, un grand catalogue – dont nous ne pouvons montrer que de sages images...

 

Aristide Bruant, Le Chat Noir, disque Pathé 188, 1911 – gravures from Chansons et monologues d'Aristide Bruant

 

Partager cet article

Repost0

 


 
Handicap International

un clic sur les images